Ca y est, je me suis lancée et comme d'habitude, j'ai foncé, bille en tête, sans vraiment penser à la manière dont j'allais m'y prendre.
Généralement, ça fonctionne seulement, cette attitude à ses limites.
Et là, justement, boum, je viens de les trouver.
C'est trop large, pas assez long, trop ceci, pas assez cela, bref, je dois tout recommencer mais je suis contente car on apprend toujours de ses erreurs d'une part et faire et défaire c'est toujours travailler. Et comme ce travail est un pur plaisir, tout va bien. Je ne sais pas ce que ça va donner mais au pire, je serai chic et rigolote pour descendre les poubelles...

Edit de plus tard

Finalement, j'ai réfléchi avant de tout défaire et j'ai trouvé comment faire ce ptit truc qui donne de l'aisance sous les bras (heu oui, je précise que c'est une veste même si ça ne saute pas aux yeux puisqu'il en manque une partie). Au lieu de monter ça comme un pull tricoté, j'ai ajouté une bande qui part du poignet en passant au niveau de l'aisselle puis jusqu'en bas.
Je ne sais pas si je suis claire dans mon explication.
J'essaierai de faire une meilleure photo ou un schéma.
Les manches sont larges exactement comme j'en rêvais.

http://farm6.static.flickr.com/5081/5363133847_fa8f4f2231.jpg

Est-ce que j'oserai la porter ?
Chez moi, oui, c'est sûr.
Dans la rue, on verra.
J'adore les couleurs et pourtant je n'aime pas attirer l'attention.
Paradoxe quand tu nous tiens...
Aaanh, mais cette fille fait toujours la même chose, on dirait une resucée de cette couverture.
Bien vu.
Je fais toujours la même chose.
Plus sérieusement, j'avais envie d'un truc avec plein plein d'couleurs à porter. Enfant, j'ai passé un peu de temps aux San Blas (près du Panama), ça doit me venir de . La grisaille du ciel ne me dérange pas mais celle des vêtements oui. Allez savoir pourquoi.